top of page

LA CROYANCE QUI MAINTIENT LES TIMIDES DANS L'IMMOBILISME



Lorsque l’on vit mal un moment dans lequel on est exposé au regard des autres, c’est que l’on aborde la situation de la mauvaise manière. Nos pensées, nos émotions ou nos comportements ne sont pas adaptés à la situation. Et comme il est difficile d’avoir le recul nécessaire par rapport à sa propre expérience, il arrive souvent qu’on reproduise les mêmes stratégies alors qu’elles se sont avérées totalement inefficaces.


Albert Einstein disait que « la folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent » . Alors je dois être fou, car j’ai moi-même longtemps espéré que les choses se passent différemment sans rien changer à ma façon d’aborder les situations d’exposition… J’ai donc logiquement continué à vivre des moments pénibles et embarrassants.


Qu’est-ce qui peut être à l’origine de cette contradiction ? Dans mon cas, c’était l’espoir. L’espoir que les choses évoluent favorablement avec le temps. La croyance que mes problèmes allaient s’atténuer avec l’expérience et la maturité… Oui, j’étais naïf à l’époque. Nous seulement la situation ne s’améliorait pas, mais elle ne faisait qu’empirer !


Que se passait-t-il lorsque je vivais des situations difficiles à répétition ? J'abordais les situations suivantes avec la crainte renforcée de revivre les moments pénibles déjà vécus. Pourtant, je suivais les conseils que j’avais pu glaner sur internet et qui me paraissaient pertinents à l’époque : « Jetez-vous à l’eau, si vous craignez de faire quelque chose, faites le régulièrement et la peur va s’atténuer, c’est en forgeant que l’on devient forgeron... ». Mais en répétant les expériences embarrassantes, j’étais simplement devenu un expert en situations embarrassantes… Et je les redoutais de plus en plus !


Pendant longtemps, j’ai mis en place des stratégies d’évitement pour échapper autant que possible aux situations d’exposition au regard des autres. Stratégie totalement contre-productive comme je vous l’explique dans l’article Pourquoi fuir les situations d'exposition est une mauvaise stratégie lorsqu'on est timide ? (proaction-coaching.fr)

Puis j’ai découvert, avec la préparation mentale et la sophrologie notamment, que je pouvais me préparer à une situation programmée dans le temps pour la vivre plus sereinement. Je savais qu’il était nécessaire de passer à l’action pour changer mes comportements, mais j’ai compris que je ne devais pas m’y prendre n’importe comment.


Il ne s’agit pas de se jeter dans la gueule du loup comme j’avais pu le lire au cours de mes recherches de solutions. Il y a certaines règles à respecter pour tirer profit de ces situations d’exposition. Car sans préparation, je vivais une nouvelle expérience pénible et douloureuse qui m’amenait à me juger sévèrement et à renforcer mes croyances sur mon incapacité à garder mon calme face aux autres.


A l’image des sportifs de haut niveau qui se préparent mentalement à l’approche d’une compétition importante, j’ai utilisé des techniques pour modifier les images négatives que j’avais l’habitude de projeter. A force de répéter ces techniques, j’ai réussi à inverser ma tendance naturelle à imaginer comment les choses pourraient mal se passer. Et je suis parvenu à « rééduquer » mon cerveau pour qu’il se projette positivement dans le futur.


Notre inconscient ne fait pas la différence entre une situation imaginée et une situation réellement vécue. En vous entraînant régulièrement à vous projeter dans une situation future de manière positive, vous allez persuader votre esprit inconscient qu’il a déjà vécu cette situation. Et lorsque vous vivez vraiment la situation, votre inconscient vous envoie en retour les signes que la situation est connue et que tout va bien.


Mon entraînement personnel à préparer les situations stressantes m’a permis de vivre une 1ère expérience positive d’exposition au regard des autres. Cette expérience m’a servi de référence et a permis de sortir du tourbillon infernal dans lequel j’étais aspiré. Je suis parvenu à aborder les situations d’exposition avec état un esprit positif.


J’ai pu remplacer mes anticipations anxieuses par des projections inspirantes. Le sentiment de danger est devenu un sentiment de confiance et un état de concentration. Ces émotions plus adaptées m’ont permis d’adopter des comportements plus efficaces pour entrer en relation avec les autres. Ces nouveaux comportements ont transformé mes expériences d’exposition sociale en moments confortables.


La spirale négative s’est dissipée tout comme les anciennes croyances ancrées depuis longtemps. Je n'espérais plus que les choses évoluent d’elles-mêmes avec le temps. J'ai pris conscience que je devais agir pour reprendre du pouvoir sur la situation. Cette prise de responsabilité m’a poussé à trouver des solutions.


Si vous souhaitez identifier vos croyances limitantes et changer votre façon d’aborder les moments où vous êtes exposé(e) au regard des autres, je vous propose un diagnostic offert . Nous ferons le point par téléphone pour clarifier votre situation.


Si je suis en mesure de vous aider et que vous correspondez au profil de personne que j'accompagne, je vous parlerai de mon accompagnement. Dans le cas contraire, je vous mettrai en relation avec une ressource ou une personne susceptible de vous aider.


Profitez de cette opportunité 100% offerte et réservez dès maintenant !

Cliquez sur le lien ci-dessous :

https://proactioncoaching.youcanbook.me

16 vues0 commentaire
bottom of page