Pourquoi fuir les situations d'exposition est une mauvaise stratégie lorsqu'on est timide ?




Lorsque l'on ressent l'anxiété monter à l'approche d'une situation d'exposition, il est naturel de vouloir échapper à cette situation. Personne n'aime se sentir stressé ou vivre des moments pénibles. Pourquoi cette tendance à la fuite ou à l'évitement est contre-productive et renforce même l'anxiété?


D'abord, si on ne confronte pas à la réalité, on laisse libre cours à son imagination et on anticipe très souvent le scénario catastrophe. En pensant avoir échappé à la catastrophe, on va se convaincre que la fuite était la bonne stratégie. En étant convaincu que la fuite est la meilleure stratégie, on renforce la peur de vivre le moment où on ne pourra pas fuir la situation.


Justement, que faire dans les moments où on est confronté à la situation et qu'on ne peut pas y échapper? Vous commettez surement l'erreur que je répétais très souvent par le passé : faire en sorte d'en sortir le plus rapidement possible pour se débarrasser de l'anxiété (voire de l'angoisse) que l'on peut ressentir sur le moment.


Pourquoi c'est une erreur ?


Pour bien comprendre, je vais vous présenter un schéma qui représente l'évolution du niveau d'anxiété dans le temps




Cette évolution de l'anxiété dans le temps se fait en 3 phases :


- une phase de montée de l'anxiété (1) qui est souvent très rapide (quelques secondes pour atteindre l'intensité maximale)


- une phase de stabilisation (2) qui est beaucoup plus longue et peut durer quelques minutes voire quelques dizaines de minutes en fonction de la perception de la situation et de son caractère anxiogène


- une phase de diminution (3) qui prend quelques minutes environ mais qui est moins rapide que la montée en flèche de l'anxiété en début d'exposition


Si on fuit la situation au moment où l'anxiété est dans sa phase ascendante (1), on peut imaginer que la montée de l'anxiété pourrait se faire sans limite (jusqu' à la crise de panique, la perte de conscience ou pire encore... la mort !)


Si on trouve un moyen de s'échapper pendant la phase de stabilisation de l'anxiété (2), on peut imaginer que le niveau d'anxiété se serait maintenu éternellement à son maximal.


L'exposition doit être suffisamment prolongée pour faire l'expérience de la baisse naturelle de l'anxiété avec le temps. Quand je dis faire l'expérience de la baisse de l'anxiété, cela veut dire la vivre réellement. il ne suffit pas de savoir comment fonctionne notre organisme, il faut en faire l'expérience dans la situation. Cela peut prendre plus ou moins de temps en fonction du niveau d'anxiété généré par la situation.


Quoi qu'il en soit, il faut une 1ère exposition suffisamment longue pour défaire les mécanismes qui se sont ancrés avec le temps.


Bien sûr, il y a des techniques pour que les 1ères expositions à la situation qui vous stresse ne soient pas trop pénibles à vivre.


Déjà, en commençant plutôt par une situation qui ne soit pas votre plus gros challenge. Si vous êtes terrorisé à l'idée de faire une présentation devant vos collègues et vos supérieurs hiérarchiques, vous pouvez commencer par prendre la parole lors du repas de la pause déjeuner par exemple.


Ensuite, vous pouvez utiliser les techniques d'ancrage qui vont vous permettre de retrouver une émotion particulière que vous souhaitez vivre dans un moment qui vous met en difficulté. Il s'agit pour cela de retrouver dans votre passé un souvenir agréable dans lequel vous avez vécu cette émotion positive, et de l'associer à un geste de votre choix. En reproduisant le même geste dans la situation stressante, vous allez retrouver l'émotion que vous avez associé à votre geste. Je vous conseille de choisir un geste simple que vous pourrez reproduire en toute discrétion dans une situation réelle (saisir votre poignet par exemple).


Il y a aussi les techniques de préparation mentale qui consistent à leurrer le cerveau en l'amenant à considérer que la situation stressante qui vous attend est connue et gérable pour vous. Pour l'esprit inconscient il n y a pas de temporalité. Le passé et le futur n'existe pas, il n y a que le moment présent. De plus, l'esprit inconscient ne fait pas la différence entre une situation réellement vécue et une situation imaginée. Vous avez déjà fait l'expérience d'imaginer un moment futur stressant et de ressentir, dans le moment présent, les symptômes du stress comme la boule au ventre par exemple. Pourtant le moment n'était pas encore arrivé, peut-être qu'il ne s'est jamais produit d'ailleurs. Mais pour votre esprit, la situation s'est déroulée au moment où vous l'avez imaginé. Et comme c'était réel pour lui, il a transmis au corps le signal que vous viviez un moment stressant et vous en avez ressenti les symptômes physiques comme si vous y étiez.


Vous pouvez utiliser le fonctionnement particulier de l'inconscient à votre avantage. Avec des techniques de visualisation, vous pouvez vous projeter dans le futur de manière positive. Vous pouvez vous imaginer par exemple en train de raconter à un proche la façon dont vous avez bien vécu la situation qui vous rendait anxieux. En vous entrainant régulièrement à vous projeter dans le futur de manière positive, vous allez contre balancer cette tendance naturelle à imaginer le pire et convaincre votre esprit que vous êtes capable de gérer la situation à venir et de la vivre confortablement. Et lorsque vous vivrez réellement la situation, votre esprit inconscient va envoyer le message à votre corps que la situation est connue et vous pourrez alors garder votre calme.


Même si cela vous parait encore difficile à concevoir aujourd'hui, vous pouvez, vous aussi, vous sentir calme et confiant lors de vos prises de parole. Si vous souhaitez faire le point avec moi sur votre situation actuelle pour obtenir un maximum de clarté et définir le plan d'action adapté à ce que vous vivez personnellement, je vous propose de réserver votre session stratégique offerte. Nous allons discuter environ 45 min par téléphone et je m'engage à ce que cette appel soit un moment précieux et transformationnel pour vous.


Profitez de cette opportunité!


Réservez vite votre session diagnostic avec moi : https://proactioncoaching.youcanbook.me



11 vues0 commentaire